Tarte aux poireaux et fromage de chèvre

Une délicieuse tarte au chèvre frais, avec des pignons de pin grillés et des poireaux fondants.

Ingrédients (4 personnes)

1 rouleau de pâte feuilletée
200g de fromage de chèvre frais
50g de parmesan fraîchement râpé
50g de beurre
30g de pignons de pin grillés
20 cl de crème fraîche liquide
2 blancs de poireaux
2 c à s de moutarde
1 jaune d’œuf battu
Poivre

ÉTAPE 1 :
Préchauffez le four 160°C.

ÉTAPE 2 :
Étalez la pâte feuilletée et déposez-la dans un moule à tarte. Piquez-la avec une fourchette. Faîtes la cuire 5 minutes puis sortez le moule du four.

ÉTAPE 3 :
Épluchez et coupez les blancs de poireaux en lamelles de 4-5 cm. Lavez-les. Dans une poêle, faîtes revenir les lamelles de poireaux dans 40g de beurre, pendant une douzaine de minutes, en remuant régulièrement.

ÉTAPE 4 :
Dans un récipient, écrasez le fromage de chèvre et incorporez-y le jaune d’oeuf, la crème fraîche, la moutarde et le poivre.

ÉTAPE 5 :
Étalez le tout sur le fond de tarte puis disposez les poireaux dessus.

ÉTAPE 6 :
Parsemez de petits morceaux de beurre et saupoudrez de parmesan.

ÉTAPE 7 :
Faîtes cuire 20 minutes et servez.

Tarte aux figues et à la poudre d’amandes

Ingrédients :

  • Figues : 8
  • Pâte feuilletée : 1
  • Jaunes d’oeufs : 3
  • Sucre en poudre : 100 g
  • Amandes en poudre : 100 g
  • Beurre : 100 g
  • Farine : 40 g

Travaillez le beurre en pommade avec le sucre en poudre. Ajoutez ensuite les jaunes d’oeufs un à un. Versez la farine et la poudre d’amandes, mélangez bien et réservez au frais.
Préchauffez le four à 180 °C.
Rincez les figues, coupez-les en 2.
Déroulez la pâte feuilletée dans un moule à tarte et piquez le fond avec une fourchette.
Étalez la crème aux amandes et déposez les figues par-dessus.
Enfournez 30 min.
Astuces et conseils pour Tarte aux figues et à la poudre d’amandes
Vous pouvez ajouter un zeste de citron vert râpé sur le dessus avant d’enfourner.

Le melon, star de l’été

Le melon est l’une des stars de l’été !… Notre star : Le Melon Charentais !…

Ce fruit/légume que l’on déguste d’Avril à Octobre est consommé depuis l’antiquité. En Egypte on cultivait déjà le melon 2700 ans avant notre ère. Il a été rapporté d’Italie en France au XVIe siècle et a fait dès le XVIIIe siècle les beaux jours de Cavaillon et de sa région. Ainsi, Alexandre Dumas qui appréciait les melons et en particulier ceux de Cavaillon demanda, en échange du don de la totalité de son œuvre publiée (près de 400 volumes !) qu’il fit en 1864 à la bibliothèque de la ville, une rente viagère de 12 melons par an. Ce que le conseil municipal accepta et lui servit jusqu’à sa mort en 1870. C’est ainsi que fut créée la confrérie des Chevaliers du melon de Cavaillon. Mais, notre melon national, le fameux melon « Cantalou », n’est pas un produit AOC. Et c’est ainsi qu’on le voit produit sous le nom de Melon Charentais, dès le mois d’avril au Maroc en serres froides, puis dans le sud de la France et enfin dans les pays de la Loire en fin de saison.

Consommé en hors-d’œuvre, il possède des vertus apéritives. En dessert, il constitue une fin de repas légère et digeste.

Un melon est d’autant plus apprécié qu’il est mûr à point, et que son taux de sucre est optimal (aux alentours de 12 %). Quand ce taux est inférieur à 8 ou 9 %, il est jugé de qualité gustative médiocre. La teneur en sucre dans le melon dépend du choix variétal, du degré d’ensoleillement, de la maîtrise de l’irrigation et bien entendu du moment de la cueillette : un melon cueilli trop tôt ne s’enrichit plus en sucre, et ne sera jamais « à point ». Pour les melons vendus à l’Isle Verte, le taux de sucre est vérifié.

C’est en travaillant en direct avec nos producteurs bio (Pernes les Fontaines, Le Thor) que nous sélectionnons des melons gourmands et qui ont du goût!

Pas facile de le choisir !!… Dans tous les cas un bon melon est lourd, son arôme est développé et son pédoncule est « déhiscent » (c’est-à-dire qui se décolle à maturité). Enfin, sachez que si sur l’une de ses faces, le melon présente une tache ou une large décoloration, ceci n’est pas un défaut. Elle correspond à la face qui était au contact de la terre dans la melonnière. Elle fait partie de l’histoire du produit et n’enlève en rien les qualités gustatives et olfactives du melon.

Consommé frais, seul ou accompagné de jambon cru, de vin de Muscat ou … selon l’une des 2576 ( !) recettes de melon proposées sur le site recettes.de, le melon nous ravira tout l’été.

Bon appétit !!…